Accueil
»
Blog
»
GUIDE DES ÉPICES
»
LE GUIDE ÉPICÉ
» Épices, avant ou après cuisson ?

Décryptage d'un dilemme culinaire épicé !

 

Vous avez déjà été confronté à ce dilemme : ajouter les épices avant ou après la cuisson ? Si vous vous êtes déjà posé cette question en vous grattant la tête devant votre poêle, vous n'êtes pas seul(e) ! Plongeons ensemble dans ce mystère épicé.

 

Les épices sont les joyaux de notre cuisine. Elles peuvent transformer un plat ordinaire en un festin digne d'un roi. Mais comme tout joyau, il est essentiel de savoir quand et comment les utiliser pour en tirer le meilleur parti.

 

Avant la cuisson :

 

Avantages : Les épices libèrent leurs arômes lorsqu'elles sont chauffées. En les ajoutant avant la cuisson, vous permettez à leurs saveurs de s'infuser profondément dans le plat. C'est particulièrement vrai pour les épices entières comme les graines de cumin, les clous de girofle ou les baies de cardamome.

 

Inconvénients : Certaines épices peuvent brûler si elles sont exposées à une chaleur trop élevée pendant trop longtemps, ce qui peut donner un goût amer à votre plat.

 

Après la cuisson :

 

Avantages : Ajouter des épices après la cuisson permet de préserver leur saveur et leur fraîcheur. C'est idéal pour les herbes délicates comme la coriandre ou le basilic, ou les épices moulues comme le paprika doux.

 

Inconvénients : Les épices ajoutées après la cuisson peuvent parfois donner l'impression d'être "en surface" et ne pas être aussi bien intégrées au plat.

 

La clé est d'équilibrer. Pour les plats mijotés, ajoutez la majorité de vos épices au début pour qu'elles infusent, puis ajoutez avec une pincée supplémentaire à la fin pour une saveur fraîche. N'ayez pas peur d'expérimenter et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Et n'oubliez pas de partager vos découvertes épicées avec nous ! 

 

Et si quelqu'un vous demande pourquoi vous ajoutez des épices à deux reprises, dites-lui simplement : "Parce que je suis deux fois plus épicé(e) que la personne moyenne !"